Hotel-de-ville Patrimoine

L’Hôtel de Ville


C’est la Révolution Française qui donne à toutes les paroisses rurales le droit de devenir des communes avec un conseil municipal et un maire. Néanmoins, ce n’est que la loi du 18 juillet 1837 qui reconnait la personnalité civile de la commune dont le maire est à la fois représentant de l’Etat et exécutif du Conseil Municipal. Désormais, chaque commune doit entretenir une maison commune. L’Hôtel de Ville d’Aulnay est le fruit de cette histoire.

La mairie dont on a conservé des cartes postales était située rue de Sevran. Elle aurait remplacé la première mairie dont on a retrouvé des vestiges près de l’église. C’est le Conseil Municipal, qui en 1840, acquiert une maison rue de Sevran. Cette dernière sera destinée à être une école, un logement pour l’instituteur et une mairie.

Dès la seconde moitié du XXème siècle, le Conseil Municipal doit abandonner la maison rue de Sevran. En effet, c’est l’époque de l’arrivée du chemin de fer qui marque un tournant dans l’histoire de la ville ; le bourg double sa population et s’industrialise.

Le Conseil Municipal n’a d’autre choix que de s’installer à titre provisoire dans un bâtiment libre aux écoles du parc.

La mairie provisoire ne répond plus aux besoins d’une agglomération qui ne cesse de se peupler. Une nouvelle mairie en bois composée de trois baraquements ayant servi aux forces armées pendant la guerre va être aménagée sur un terrain concédé pour un franc symbolique par les frères BERNHEIM, des promoteurs qui avaient acquis une grande partie des champs entre la rue de Mitry (actuelle avenue Jules Princet) et la voie ferrée. Le terrain concédé est d’une superficie de 8000 m².

Les baraquements laisseront place à l’édifice actuel conçu par l’architecte parisien G.F LÉVEQUE. Briques de pierre de Saint-Maximin (Oise) pour les murs et l’ardoise de la couverture, le bâtiment s’inscrit dans la tradition du schéma ternaire. Ce schéma correspond à la triade issue de la souveraineté municipale : électeurs, conseil, maire.

L’ensemble met en valeur l’entrée, par un perron et la salle du conseil, par un balcon. Il se termine par un campanile, c’est-à-dire un petit clocher qui symbolise le pouvoir édilaire. Le quartier autour de l’Hôtel de Ville est essentiellement pavillonnaire avec quelques habitats collectifs. L’avènement du nouvel Hôtel de Ville entrainera l’installation de commerces de proximité, l’ouverture de plusieurs équipements municipaux comme deux écoles (Anatole France et Paul Bert). Depuis 1913, le quartier possède également son propre cinéma et une salle de music-hall du nom du Prado (aujourd’hui remplacé par un restaurant).

L’Hôtel de Ville que nous connaissons actuellement est inauguré en 1934 et marque le passage d’Aulnay au rang des grandes agglomérations franciliennes.

Accès : Boulevard de l’Hôtel de Ville

Photo (c) Ville d’Aulnay sous Bois