DSCF2409-1-1 Patrimoine

La Bibliothèque Dumont


Cette construction de style Renaissance, édifiée en 1886, porte le nom de son premier propriétaire, l’Abbé DUMONT. Elle fut agrandie en 1990 selon les plans de l’architecte F. VACHER.

On peut considérer que cet édifice mélange le style gothique avec sa tour et ses toits polygonaux et le style de la Renaissance, notamment par le recours à la balustrade. Sa décoration est particulièrement foisonnante :

– des épis de faitage -le faitage est l’ouvrage qui permet de joindre les deux versants d’une toiture-. Il doit assurer l’étanchéité ainsi que la solidité de la couverture d’un bâtiment,

– une frise faitière ajourée en zinc,

– une lucarne à fronton,

– une corniche à modillons : un élément d’architecture qui sert à soutenir une corniche, un avant-toit ou un petit balcon. C’est un bloc de pierre de petite taille, sculpté de façon fine ou grossière et qui diffère selon la nature des matériaux à disposition du sculpteur ; et à cabochons : un élément saillant de forme ronde et multicolore réalisé en céramique

– un bandeau avec frise à palmettes : un motif décoratif en forme de feuilles de palmier,

– balustrades, tourelles…,

– dessins d’appareillage en pierre ciselée.

Plus loin dans le parc, la chapelle Dumont (actuellement local du service espaces verts) serait plutôt un édicule, c’est-à-dire une petite construction dans l’espace public à vocation religieuse. On peut également la considérer comme un oratoire, c’est-à-dire un petit monument voué au culte. Architecturalement, c’est un édifice qui présente un plan carré, la toiture en tuile est agrémentée d’acrotères -ornement sculpté disposé au sommet ou sur les deux extrémités d’un fronton-. L’édifice est surmonté d’une sorte de campanile à quatre colonnes construit autour d’un vase à motifs antiquisants, orientaux, égyptiens peut être. Ce décor reflète l’intérêt de l’abbé pour la culture judéo-chrétienne.

Accès : 12, Boulevard Gallieni – Parc Dumont

Photo (c) Office de Tourisme